Nos chants

en 2005 / 2006

Direction è

             

Nos chants en 2004 / 2005

Les jouets de Noël          

 
Paroles

 

Nos chants en 2003 / 2004

Le coquillage magique Les petits papiers La mer
     

Tous les droits des enfants

Noël Jazz

Y'a d'la joie

 

 

 

Débit de l'eau, débit de lait

 

Le coquillage magique    

J'ai trouvé sur la plage

Un très beau coquillage

Qu'à la fin de l'été

 Chez moi j'ai ramené.

 

De temps en temps le soir,

Je le sors du tiroir

Et j'écoute les vagues

Déferler sur le sable.

 

C'est la mer, c'est le ciel,

La plage et le soleil,

C'est la mer, c'est le ciel,

Qui chantent à mes oreilles.

 

 

Les petits papiers   

1. Laissez parler
Les p'tits papiers
A l'occasion
Papier chiffon
Puiss't-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler. 
 

Laissez brûler
Les p'tits papiers
Papier de riz
Ou d'Arménie
Qu'un soir ils puissent
Papier maïs
Vous réchauffer.

3. Machin, machin'
Papier machine
Faut pas se leurrer
Papier doré
Celui qui touche
Papier tue-mouche
Est moitié fou. 
 

C'est pas brillant
Papier d'argent
C'est pas donné
Papier monnaie
Ou l'on se meurt
Papier à fleurs
Ou l'on s'en fout.

   

2. Un peu d'amour
Papier velours
Et d'esthétiqu'
Papier musiqu'
C'est du chagrin
Papier dessin
Avant longtemps. 
 

Laissez glisser
Papier glacé
Les sentiments
Papier collant
Ca impressionn'
Papier carbon'
Mais c'est du vent.

4. Laissez parler
Les p'tits papiers
 A l'occasion
Papier chiffon
Puiss't-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler. 
 

Laissez brûler
Les p'tits papiers
Papier de riz
Ou d'Arménie
Qu'un soir ils puissent
Papier maïs
Vous réchauffer.

Justine

 



Myriam

La mer                  
Paroles et Musique : Charles Trenet 1945

La mer
Qu'on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d'argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie

La mer
Au ciel d'été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer bergère d'azur
Infinie

Voyez
Près des étangs
Ces grands roseaux mouillés
Voyez
Ces oiseaux blancs
Et ces maisons rouillées

La mer
Les a bercés
Le long des golfes clairs
Et d'une chanson d'amour
La mer
A bercé mon cœur pour la vie

 

 


Myriam

Y'a de la joie            
Paroles et Musique : Charles Trenet 1937

{1er refrain :}
Y a d'la joie bonjour bonjour les hirondelles
Y a d'la joie dans le ciel par dessus le toit

Y a d'la joie et du soleil dans les ruelles
Y a d'la joie partout y a d'la joie
Tout le jour, mon cœur bat, chavire et chancelle
C'est l'amour qui vient avec je ne sais quoi
C'est l'amour bonjour, bonjour les demoiselles
Y a d'la joie partout y a d'la joie

Le gris boulanger bat la pâte à pleins bras
Il fait du bon pain du pain si fin que j'ai faim
On voit le facteur qui s'envole là-bas
Comme un ange bleu portant ses lettres au Bon Dieu
Miracle sans nom à la station Javel
On voit le métro qui sort de son tunnel
Grisé de soleil de chansons et de fleurs
Il court vers le bois, il court à toute vapeur

{2ème refrain :}
Y a d'la joie la Tour Eiffel part en balade
Comme une folle elle saute la Seine à pieds joints
Puis elle dit : " Tant pis pour moi si j'suis malade
J'm'embêtais tout' seule dans mon coin"
Y a d'la joie le percepteur met sa jaquette
Plie boutique et dit d'un air très doux, très doux
" Bien l'bonjour, pour aujourd'hui finie la quête
Gardez tout Messieurs gardez tout"

Mais voilà qu'soudain je m'éveille dans mon lit
Donc j'avais rêvé, oui, car le ciel est gris
Il faut se lever, se laver, se vêtir
Et ne plus chanter si l'on n'a plus rien à dir'
Mais je crois pourtant que ce rêve a du bon
Car il m'a permis de faire une chanson
Chanson de printemps, chansonnette d'amour
Chanson de vingt ans chanson de toujours.

{au
1er  refrain}

 

Autres chants sur la page des CE 2 / CM 1

 

Tous les Droits des Enfants                  

Je suis toi quand tu pleures

Parc’qu’un grand t’a trompé

En te prenant les fleurs

Que tu voulais garder

 

C’est un peu de mon sang

Qui coule dans tes veines

Si tu as du chagrin

J’ai aussi de la peine…

 

Si l’on devait graver dans la pierre du Temps

Les mots les plus utiles ou les plus importants

Sans chercher bien longtemps je crois qu’en tout premier

Viendraient le mot Justice et le mot Liberté

 

Vérité serait là juste après, ou avant

Le coupable la craint, la victime l’attend

Certains mots ont ainsi des pouvoirs surprenants

Ils résument à eux seuls tous les Droits des Enfants

 

Je voudrais les offrir à tous ceux sur la Terre

Qui vivent dans la peur la souffrance ou la guerre

La force des ces mots peut leur ouvrir un jour

L’horizon vers la paix, la tendresse et l’amour

 

Ils sont là noir sur blanc

Et si tu peux les lire

Tu as droit au bonheur

A l’air que tu respires

Au soleil dans ton cœur

Tu peux t’appartenir…

Bien sûr ces mots savants, pesés par des juristes

Ont l’air d’être ennuyeux ; compliqués, un peu tristes

Mais ce sont avant tout des mots d’amour pour vous

Écrits pour protéger l’agneau contre les loups

 

Est-ce qu’ils pourraient briser tous les murs de silence

Qui enferment la peur au cœur de l’innocence ?

Eux seul pourront rouvrir la porte vers l’oubli

Pour ceux qui sans rien faire ont sombré dans la nuit

Ont sombré dans la nuit…

 

Il fallait un bouquet de ces mots réunis

Qui dise à tous ceux-là, quel que soit leur pays

Que la voix du plus fort n’est pas toujours meilleure

Pour qu’un jour ces enfants fassent entendre la leur

Ils ont droit au bonheur…

 

Je suis toi quand tu pleures

Mais je suis toi aussi

 

Quand tu chantes et tu ris…

 

Tu as droit à ta vie

 

Tu as droit à ta vie

 

Tu as droit à ta vie

 

 


Samuel

 


Kévin

 

Noël Jazz                 

1. Noël c’est comm’ un rythme de jazz
Ca commence tout doucement
On n’entend que la contrebass’
Comm’ le cœur d’un petit enfant.
  Refrain
Et sur ce rythme-là               NOËL !
Chantez tous avec moi        NOËL !
Chantez tout bas, tout bas  NOËL !
     
2. Noël, ça s’voit sur tous les visag’
On attend tous impatiemment
La venue du vieux personnag’
Espérée par tous les enfants.
  3. Noël, c’est douz’ instruments qui sonn’
Le piano marque tous les temps
Les timbales vibr’ et résonn’
Les enfants chantent bruyamment.
     
4. Noël c’est enfin le vieux bonhomme
Qui se met à jouer maintenant
A taper sur son vibraphon’
Pour accompagner les enfants.
 

Refrain

 

Dessin en attente

 

Débit de l'eau, débit de lait                
Paroles: Charles Trenet, Francis Blanche, Albert Lasry.
Musique: Léo Chauliac 1943

1 - Dans ma rue, y'a deux boutiques
Dans l'une on vend de l'eau dans l'autre on vend du lait
La première n'est pas sympathique
Mais la seconde en revanche où l'on vend du lait l'est
Et c'est pour ça que tous les passants
La montrent du doigt en disant

Ah qu'il est beau le débit de lait
Ah qu'il est laid le débit de l'eau
Débit de lait si beau débit de l'eau si laid
S'il est un débit beau c'est bien le beau débit de lait
Au débit d'eau y’a le beau Boby
Au débit d’lait y’a la belle Babée
Ils sont vraiment gentils chacun dans leur débit
Mais le Boby et la Babée sont ennemis
Car les badauds sont emballés
Par les bidons de lait d'Babée
Mais on maudit le lent débit
Le lent débit des longs bidons du débit d'eau d’Boby
Aussi Babée ses bidons vidés
Elle les envoie sur le dos d’Boby
Et Boby lui répond
En vidant les bidons
Les bidons d'eau d’son débit et allez donc
(ter)
2 - Dans ma rue y'a un mariage
Celui du beau Boby et de la bell’ Babée
Les v’là tous deux en ménage
Le débit d'eau épouse le grand beau débit d’lait
Ils ont repeint leur boutique en blanc
Et chacun dit en y allant

Ah qu'il est beau le débit de lait
Ah quel palais le débit de l'eau
Débit de lait si beau, débit de l’eau pas palais
S'il est un débit beau c'est bien le beau débit de lait
Boby a mis du lait dans son eau
Et la Babée de l'eau dans son lait
Ils ont enfin compris que leurs débits unis
Font le plus grand le plus joli des beaux débits
Et les badauds sont emballés
Par les bidons d’lait d'Babée
Oui mais Boby garde pour lui
Les deux plus beaux bidons de lait de la Babée jolie
Et maintenant si vous y allez
Vous entendrez de joyeux babils
De deux beaux bébés blonds
Qui font tomber d'un bond
Tous les bidons d'eau et d’lait de la maison
(ter)

Ils se battent à coups de beaux bidons
Chez Boby et chez Babée et allez donc.