Tous les enfants ont des droits
La journée du 20 novembre commémore la signature de la
convention internationale des droits de l'enfant.

Elle est l'occasion pour chaque enfant de mieux comprendre
les
droits qui leur sont reconnus et les devoirs qui  en découlent
contribuant ainsi à leur formation à la
citoyenneté.
 
 

1. Tous les droits des enfants 4'20
avec le choeur d'enfants « Sotto Voce »

2. Version orchestre avec Yves Duteil

3. Version orchestre seul

Tous les enfants ont des droits

Tous les Droits des Enfants (paroles)

   

Je suis toi quand tu pleures

Parc’qu’un grand t’a trompé

En te prenant les fleurs

Que tu voulais garder

 

C’est un peu de mon sang

Qui coule dans tes veines

Si tu as du chagrin

J’ai aussi de la peine…

 

Si l’on devait graver dans la pierre du Temps

Les mots les plus utiles ou les plus importants

Sans chercher bien longtemps je crois qu’en tout premier

Viendraient le mot Justice et le mot Liberté

 

Vérité serait là juste après, ou avant

Le coupable la craint, la victime l’attend

Certains mots ont ainsi des pouvoirs surprenants

Ils résument à eux seuls tous les Droits des Enfants

 

Je voudrais les offrir à tous ceux sur Terre

Qui vivent dans la peur la souffrance ou la guerre

La force des ces mots peut leur ouvrir un jour

L’horizon vers la paix, la tendresse et l’amour

 

Ils sont là noir sur blanc

Et si tu peux les lire

Tu as droit au bonheur

A l’air que tu respires

Au soleil dans ton cœur

Tu peux t’appartenir…

Bien sûr ces mots savants, pesés par des juristes

Ont l’air d’être ennuyeux ; compliqués, un peu tristes

Mais ce sont avant tout des mots d’amour pour vous

Écrits pour protéger l’agneau contre les loups

 

Est-ce qu’ils pourraient briser tous les murs de silence

Qui enferment la peur au cœur de l’innocence ?

Eux seul pourront rouvrir la porte vers l’oubli

Pour ceux qui sans rien faire ont sombré dans la nuit

Ont sombré dans la nuit…

 

Il fallait un bouquet de ces mots réunis

Qui dise à tous ceux-là, quel que soit leur pays

Que la voix du plus fort n’est pas toujours meilleure

Pour qu’un jour ces enfants fassent entendre la leur

Ils ont droit au bonheur…

 

Je suis toi quand tu pleures

Mais je suis toi aussi

Quand tu chantes et tu ris…

 

Tu as droit à ta vie

 

Tu as droit à ta vie

 

Tu as droit à ta vie

 

Tous les enfants ont des droits
LA JOURNEE MONDIALE DE L'ENFANCE

Le 20 novembre, célébrons et protégeons l'enfance !

La journée mondiale de l'enfance est l'occasion de sensibiliser l'opinion publique à la cause de la protection de l'enfance. Mais c'est également une journée festive où des animations dans de nombreux pays visent à faire se rencontrer les enfants.
La date du 20 novembre a une portée symbolique puisqu'il s'agit de la date anniversaire de l'adoption par
l'Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration des droits de l'enfant le 20 novembre 1959 et de la Convention relative aux droits de l'enfant le 20 novembre 1989.

Faire progresser le respect des droits de l'enfant

La Déclaration des droits de l'enfants met l'accent sur le fait que l'enfant doit être respecté dans son individualité en tant qu'être humain, mais également protégé par sa famille et la société durant la période de fragilité que constitue son enfance. Il y est affirmé que "L'enfant, pour l'épanouissement harmonieux de sa personnalité, a besoin d'amour et de compréhension."
Si le cadre naturel de cet épanouissement est bien sûr la famille, la société toute entière a un devoir d'assistance envers les enfants pour lesquels ce cadre naturel serait défaillant.
Par delà la volonté d'affirmer le droit des enfants à grandir dans un climat serein et protecteur, cette Déclaration pose également les bases d'une société plus fraternelle et solidaire. En effet, un des postulats qui fonde la Déclaration des droits de l'enfant est que "l'humanité se doit de donner à l'enfant le meilleur d'elle-même". L'enfant représente l'avenir de l'humanité, et de l'éducation qu'il reçoit dépend notre futur à tous : "Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d'amitié entre les peuples, de paix et de fraternité universelle, et dans le sentiment qu'il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables".

 

Tous les enfants ont des droits

Extrait de la Convention des droits de l’enfant.

* sauf si cela est contraire à ton intérêt.

 1- Tu as les mêmes droits que tous les autres enfants (art. 2)

Quelle que soit ton origine ou celle de tes parents, les pays doivent respecter tes droits.

 

2- Dès que tu nais, tu as droit à un nom et une nationalité (art. 7)

Tu as le droit de connaître tes parents et d’être élevé par eux, dans la mesure du possible.

 

3- Tu as le droit de vivre avec tes parents* (art. 9)

Tu as le droit de donner ton avis en cas de séparation de tes parents.

Si tu es séparé d’un de tes deux parents, tu as le droit de le(s) voir régulièrement*.

 

4- Tu as le droit de t’exprimer librement (art. 13)

Tu as le droit de penser et de dire ce que tu veux mais tu as le devoir de respecter les droits et la parole des autres.

 

5- Tu as le droit d’être protégé contre la violence (art. 19)

Ton pays doit te protéger contre toutes les violences et brutalités physiques ou mentales, contre l’abandon, l’absence de soins, les agressions sexuelles.

 

6- Si tu es handicapé, tu as des droits en plus (art. 23)

Tu as le droit de parvenir à un maximum d’autonomie et d’être aidé pour pouvoir vivre avec les autres.

 

7- Tu as le droit d’être soigné (art. 24)

Ton pays doit tout faire pour que tu sois en bonne santé.

 

8- Tu as le droit à l’éducation (art. 28)

Tous les enfants doivent pouvoir aller gratuitement à l’école et avoir les mêmes chances d’apprendre pour préparer leur vie d’adulte.

 

9- Tu dois être protégé contre l’exploitation par le travail (art. 32)

Ton pays doit te protéger contre le travail dangereux, le travail qui est mauvais pour ta santé et le travail qui t’empêche d’aller à l’école.

 

10- Tu dois être protégé contre les agressions sexuelles (art. 34)

Ton pays condamne et punit les abus sexuels contre les enfants.

 

Il s’agit d’un texte de vulgarisation. Seul le texte adopté par l’Assemblée des Nations unies, le 20 novembre 1989, a valeur juridique.

 * sauf si cela est contraire à ton intérêt.

Tous les enfants ont des droits