Carcasse - ça va saigner

10. ÇA VA SAIGNER 

(avec la voix du père)

« Ah, ah, ah, ah… » « Merci Carcasse ! » « Grâce à tes amis nous allons devenir riches ! »

(chacun rit comme un bandit de la tribu, faire durer l’effet quelques secondes) 

Toute la famille Graspetitgros était là, le couteau à la main.

En un clin d’œil, Carcasse a compris la situation.  Il a bondi sur les pièces d’or, l’encens et la myrrhe. Il les a recouverts de son long corps, puis il a pris calmement la parole :

(pas très rassuré)

« Ecoutez-moi bien, vous tous. Là-haut, une étoile est apparue et ces trois hommes la suivent. Ils savent qu’ils auront besoin de ces trésors pour leur voyage. Alors… si vous voulez les prendre, il faudra me tuer d’abord ! »

 

et et et et et et et et et et et et et et et et… et ça va saigner ça va saigner

et et et et et et et et et et et et et et et et… et ça va saigner ça va saigner


 **on va te couper les bras, on va te couper les doigts

**on va te couper le nez, on va te couper les pieds 
 

(Un groupe d’enfants de plus en plus nombreux se met à parler « (rires) moi je vais le scalper et moi je vais lui percer les mollets (rires) je vais lui écrabouiller la cervelle… je vais l’exagasser (rires) et et

 Le conteur lève la main – Tous se figent… 

(avec la voix du père)

« On se calme et on range son couteau », dit le père en colère. « Ce grand dadais est complètement cinglé mais il a du cran. On voit qu’il a du sang des Graspetitgros dans les veines. Pour cette fois, on va le laisser tranquille ! »

Et ils sont repartis dans la nuit noire.