Carcasse - Une étoile

9. UNE ETOILE 

« Approche, viens manger avec nous », lui dit l’homme noir ; « Ce soir, tu es notre invité ! »
« Mais euh… » Carcasse ne savait plus où se mettre.
« Je vois. Tu voudrais d’abord savoir qui nous sommes et où nous allons. Eh bien voilà :

Nous sommes trois savants spécialisés dans l’étude des étoiles. On nous appelle des astronomes parce que, chaque nuit, nous regardons les astres pour mieux comprendre l’univers. Ce travail nous prend beaucoup de notre temps, nous demande beaucoup d’efforts et, d’habitude, nous restons chez nous. Seulement, il y a quelques mois, un phénomène exceptionnel a eu lieu. Nous avons vu naître une grosse étoile. Tu peux la voir. C’est celle-là, là-haut, au milieu du ciel. Lentement cette étoile s’est mise à bouger et nous avons senti en nous un appel si fort que nous avons eu envie de la suivre. Depuis, elle ne s’est toujours pas arrêtée. »

« Mais qu’est-ce que c’est que tout ce charabia ? » dit Carcasse.

*qui que quoi  coquin de sort, mais vous avez perdu le nord

*arrêtez toutes vos histoires, arrêtez tous vos bobards

ça va pas dans vos ciboulots, vous êtes complètement "marteau"

arrêtez votre cinéma, le coup de l’étoile ça ne marche pas (ter) 

Et pourtant, dans le regard de Carcasse, il y avait comme un doute. 

une étoile là-haut dans le ciel, qui s’est mise à bouger

dans mon cœur je sens comme un appel qui me donne envie de marcher

une étoile là-haut dans le ciel, qui s’est mise à briller

doucement tout devient irréel, on dirait un conte de fées

 

1. je ne comprends pas très bien ce qui m’arrive ce matin

    j’avais plus rien à manger quand trois savants m’ont invité

   

2. je ne comprends pas très bien qui sont ces hommes, quel est leur chemin

    quand je regarde leurs yeux, je vois l’étoile dans les cieux

 

On dirait un conte de fées… (ter) hmmmm… 

Alors ils se sont mis à table. Carcasse n’arrêtait pas de poser mille questions sur le pourquoi, sur le comment de cette étoile. Il dévorait autant le repas que les réponses qu’on lui servait. La discussion dura, dura, dura… Puis les trois étrangers ont voulu montrer à carcasse quelque chose qui leur semblait important. Délicatement, de leurs bagages, ils ont pris chacun un objet et ils l’ont posé devant Carcasse. (parler en même temps que le piano)

L’homme à la barbe blanche a posé un coffre plein de pièces d’or, l’homme à la peau de cuivre un récipient avec de l’encens et l’homme noir de la myrrhe. Carcasse était ébloui par tant de richesses et par tant de beauté. (fin du piano)